Comment faire face à la maladie et garder le moral?

14/1/14



Nourrir les trois corps : physique, émotionnel et mental. La perte du goût de vivre peut provenir de sources bien différentes. Tout d’abord, de bons amis sont toujours un support précieux, ils nourrissent notre cœur. Ensuite, prendre soin de notre bien-être physique, faire de l’exercice, marcher, respirer, activer le corps physique dans les limites de nos possibilités. Aller dans la nature pour respirer du bon air et s’imprégner de beauté.

Aussi, prendre soin de nos pensées et de nos émotions en les nourrissant avec de bons livres, films ou autres médias. Mais attention à la radio et la télévision, il faut choisir les émissions avec grand soin. Ne pas se laisser emporter par les vibrations relativement basses du monde ordinaire. S’entourer de fleurs et de beauté. Chanter (le chant a un effet particulièrement régénérateur et peut se pratiquer à tout âge),
faire de la musique ou créer à travers un art qui nous convient. Essayer de focaliser notre attention sur autre chose que la maladie. Faire un travail intérieur de guérison du passé. Méditer. Tout cela permet d'élever notre taux vibratoire et de ressentir à nouveau la vie à l'intérieur de soi.

Et finalement, arrêter de résister à ce que la vie nous apporte; essayer au contraire d’en tirer l’enseignement positif. Certaines maladies sont des temps d’initiation. On peut donc choisir d’utiliser la maladie pour faire un retour sur soi-même ou apporter un changement dans notre vie. Elle est un temps privilégié d’intériorisation qui peut éventuellement s’avérer très bénéfique. Cette perspective peut redonner un sens à ce que l’on vit et donne la possibilité à une vitalité de fond d’émerger pour nous accompagner.
Soyez à l'écoute de vous même

Partagez sur les réseaux sociaux

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !



Créer un site
Créer un site